Accueil

Quel genre de managers avant 45 ans ?
Faits et discours dans quatre pays européens

2017 – 2022

 

L’enchevêtrement des caractéristiques individuelles et sociétales : quelles conditions favorables à l’égalité professionnelle femme-homme ?

L’objectif d’égalité professionnelle entre femmes et hommes est affiché par l’Europe depuis sa création, accordant une place centrale à la promotion de l’accès des femmes aux postes à responsabilité.

Pourtant, les femmes ont toujours moins de chance de devenir managers durant leur parcours professionnel, comme l’illustrent tous les travaux sur le plafond de verre en France et à l’étranger et ce malgré des avancées récentes en la matière.

Dans ce contexte, l’ambition générale de WOMAN  est d’étudier :

  • les mécanismes à l’œuvre dans l’accès, l’exercice et l’avancement dans les métiers d’encadrement des femmes et des hommes dans quatre pays : la France, le Royaume-Uni, la Suisse et la Suède.
  • les institutions et politiques publiques propres à  chaque pays, plus ou moins porteuses d’avancées en matière d’égalité professionnelle, afin de révéler les leviers qui favoriseraient une égalité réelle dans les entreprises.

 

Deux partis pris

  • La comparaison européenne : éclairer la situation française au regard de ce qui se passe dans d’autres pays européens, comparables en termes de développements économique et social mais relevant de construits sociétaux différents.
  • La focalisation sur les premières parties de carrière : prendre en compte les incidences potentielles des évènements familiaux dans une période où les possibilités de mobilités promotionnelles se concentrent.

 

Caractère novateur

Eclairer sous un jour différent la permanence du plafond de verre :

  • Par une approche interdisciplinaire (économie et sociologie)
  • Par le recours aux méthodes mixtes d’analyse (données quantitatives macroéconomiques, individuelles et données qualitatives).
  • Par son terrain qualitatif, concentré dans une seule grande entreprise française ayant des filiales dans les trois autres pays, permettant d’analyser comment une culture d’entreprise se confronte à un éventail d’environnements sociétaux et de rapports de genre potentiellement différents.

 

Une démarche en 3 étapes

  1. Poser le contexte sociétal et caractériser les conditions d’accès des femmes et des hommes aux métiers d’encadrement dans chacun des quatre pays
  2. Etudier les parcours individuels pour devenir managers dans chacun des pays
  3. Approfondir l’analyse de trois mécanismes producteurs d’inégalités : la ségrégation professionnelle et ses effets salariaux, l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle enfin, le poids des stéréotypes qui conduisent à l’existence de barrières à l’entrée de certains postes à responsabilités.

 

Méthodologie

  • Articuler simultanément plusieurs niveaux d’analyse : le niveau individuel, le niveau d’une pratique organisationnelle et celui de l’action publique.
  • Confronter des contextes sociétaux pour mettre en évidence les interactions entre les dimensions éducatives, professionnelles, familiales et institutionnelles agissant sur la composition genrée de ces professions de managers.
  • Cerner ce qui facilite ou au contraire freine l’accès et l’exercice des fonctions d’encadrement pour les femmes par l’approche économétrique et le recueil des discours sur les parcours individuels.

 

Cliquez ici pour découvrir le projet.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search